Les Paul, le créateur de l’emblême universel du rock ‘n roll

les paulCoca Cola a sa bouteille, Mac Donald son hamburger, le rock ‘n roll sa guitare électrique… Gibson Les Paul (ou éventuellement la stratocaster de la marque ennemie Fender, avec Eric Clapton comme principal VRP).

La disparition de l’éminent guitariste Les Paul à l’âge respectable de 94 ans (comme quoi toutes les icônes du rock n’ont pas de mort tragique prématurée), nous rappelle combien la culture musicale contemporaine est liée à l’industrialisation et la reproduction à grande échelle d’objets bon marché déclinés en séries plus ou moins limitées.

Quel meilleur exemple, alors que l’on commémore en grandes pompes les 40 ans de Woodstock, pour nous rappeler que la soit disante subversion du rock est en fait totalement articulée à la plus mécanique et industrielle reproduction et commercialisation mondiale d’objet de consommation.

Par un paradoxe étonnant, la guitare électrique, objet transitionnel par excellence des premières générations adolescentes, associe l’image de liberté et de transgression avec l’aliénation à la technologie, le consumérisme et le conformisme culturel de masse.

D’ailleurs, est-ce une volonté de la marque Gibson et une campagne de relations presse particulièrement soignée, mais on semble ne retenir malheureusement de Les Paul que sa paternité de l’objet plutôt que son talent de musicien.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :