Le West-Eastern Divan Orchestra fête ses 10 ans

Presse-papiers-30En 1999, à l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Goethe, à Weimar, Daniel Barenboïm, directeur de l’Orchestre symphonique de Chicago, et Edward Said, éminent professeur de littérature et écrivain palestinien, créent le West-Eastern Divan Orchestra, un orchestre symphonique composé d’une centaine de musiciens arabes et israéliens dans le but de les rapprocher à travers la musique.

L’orchestre, dont le nom vient du recueil de poèmes « West-Östlicher » (Divan occidental-oriental) de Goethe, travaille sous la direction de Daniel Barenboïm et se réunit chaque année, au mois de juillet, à Séville pour répéter avant de se lancer dans des tournées mondiales au mois d’août. Il s’est notamment produit à Ramallah en 2005 et cet événement a été soutenu par les ambassades d’Allemagne, de France et d’Espagne qui a d’ailleurs fourni un passeport diplomatique à tous les musiciens. Cette performance a fait l’objet d’un documentaire produit par Arte en 2005 « Nous ne pouvons qu’atténuer la haine » réalisé par Paul Smaczny.

La visée politique de cette initiative est complexe, mais bien réelle.

Que l’on en juge par cet extrait du film de Paul Smaczny où Barenboïm reçoit à la Knesset des mains du Président israélien Moshe Katav un prix pour son oeuvre de musicien. A cette occasion, où il ne mache pas ses mots sur la situation politique, il annonce son intention de fonder le West-Eastern Divan Orchestra.

Il s’agit bien d’une opération de soft power appuyé au besoin discrètement par diverses diplomaties. Un membre de l’orchestre témoigne ainsi :

« Barenboim is always saying his project is not political. But one of the really great things is that this is a political statement by both sides. It is more important not for people like myself, but for people to see that it is possible to sit down with Arab people and play. The orchestra is a human laboratory that can express to the whole world how to cope with the other. » Source

Les représentations de l’orchestre ne sont pas sans déclencher la polémique. Ici au Caire le 17 avril 2009.

Pour plus d’informations : « Barenboim seeks Harmony, and more than one type », New York Time, 21/12/2006

le DVD du concert de Ramallah 2005

Presse-papiers-31

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :