Hillsong : la mégachurch qui fait du bruit

Presse-papiers-31

Une nouvelle génération de megachurches ne vise plus seulement à devenir des cocons de cités dortoirs d’outre-atlantique  mais à forger de véritables marques commerciales globales. La plus spectaculaire d’entre elles est la bien nommée megachurch australienne Hillsong.

Fondée à Sydney dans le quartier de Baulkham Hills, en 1983 par un couple de pasteur néo-zélandais, Brian et Bobbie Houston, l’église portait alors le nom de « Hills Christian Life Center ». En raison du succès international grandissant de leurs cantiques, la société de production Integrity Music labellisa leur production sous la marque Hillsong : le chant de la colline. Les années 90 vont voir se développer le phénomène Hillsong, notamment grâce à la renommée de Darlene Joyce Zschech (1965- ), l’auteur-compositeur de « Shout to the Lord », chanté par près de 30 millions de fidèles chaque semaine.

A partir de ce moment, l’expansion mondiale d’Hillsong se déploie au rythme de la cinquantaine de disques d’or et de platine et des divers « awards » récoltés par la megachurch. Au final, cinquante albums, 15 millions d’exemplaires vendus, un canal satellite d’un impact potentiel de 400 millions de téléspectateurs, 28 000 membres, un groupe Hillsong united en tournée mondiale chaque année et 5 implantations permanentes dans le monde (Londres, Paris, Kiev, Le Cap, Stockholm) font d’Hillsong la première megachurch dont l’expansion est intégralement basée sur le marketing culturel musical. Ce modèle de pointe de l’évangélisme mondialisé ne cache pas ses visées globalisées et globalisantes :

« The church is not peripheral to the world; the world is peripheral to the church. The church is Christ’s body in which he speaks and acts and fills everything with his presence. »

L’implication politique d’ Hillsong et son leader Brian Houston n’a pas échappée aux observateurs de la vie politique australienne. La presse s’est largement faite écho de la proximité de la megachurch, dont le poids démographique pèse de fait sur la capitale australienne, avec le parti liberal du premier ministre John Howard (1996-2007) qui a ouvert en 2002 la convention annuelle de l’église. En 2004 et 2005, le ministre des finances (1996-2007), Peter Costello est intervenu à Hillsong ainsi qu’au cours de la période électorale de l’automne 2007, accréditant l’idée d’un rôle croissant de la megachurch dans les affaires politiques australiennes.

Mais la controverse la plus symptomatique de la stratégie d’influence d’Hillsong n’est pas à chercher du coté de l’action politique et électorale. En effet, la saison 2007 d’Australian Idol, a déclenché une tempête médiatique : pas moins de quatre finalistes sur huit ont été suspectés d’être membres d’Hillsong. La défense des pasteurs de l’église, qui a consisté à souligner la qualité musicale comme raison de leur sur représentation dans la compétition, n’a pas masqué la gigantesque entreprise mise en oeuvre par les dizaines de milliers de membres de l’église pour voter pour leurs candidats.

Quoiqu’il en soit de la réalité de cette controverse médiatique, Hillsong demeure le modèle le plus développé de la megachurch de la nouvelle génération. Basée, non pas aux Etats Unis, mais dans un pays dont l’image est extrêmement positive dans le monde, s’appuyant sur un lobbying politique auprès du parti conservateur national, Hillsong est parvenu a forger une véritable marque internationale par le biais de la qualité musicale de ses cantiques, le professionnalisme de ses shows télévisées, les tournées internationales de son groupe Hillsong United et la présence tous azimuts sur internet (site web pour chaque activité, youtube, facebook, myspace, twitter, iTunes…).

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :