Archive for octobre 2009

Tournée symphonique kazakh aux Etats Unis

octobre 24, 2009

Presse-papiers-17Pour la première fois, un orchestre symphonique du Kazakhstan effectuera une tournée aux Etats Unis en novembre 2009 via Los Angeles, Berkeley, Boston, Washington DC’s Kennedy Center, et le prestigieux New York’s Carnegie Hall.

Ayant travaillé en collaboration avec le chef Christophe Mangou et le pianiste Nicolas Krüger dans le cadre d’échanges de coopération culturels français avec le Conservatoire Superieur de Musique et Danse de Paris, la consécration d’une tournée sur le sol américain vient couronner une stratégie diplomatique intéressante pour un pays dont la tradition culturelle et musicale est à cent lieux de la musique symphonique occidentale.

Cependant, à coté de pièces de Tchaikovsky, Rossini et Rachmaninov, l’orchestre de musique traditionnelle kazakh Turan fera aussi la part belle à une musique plus proche de l’identité culturelle kazakh.

La tournée est financée par la compagnie Chevron (Selon certaines estimations, le pays a des ressources pétrolières équivalentes à celles de l’Irak) , le Ministère de l’Education et de la Science du Kazakhstan, ainsi que celui de la Culture et de l’Information, le ENRC-Комек corporative fund, SC Kazkommertsbank, KazRosGas LLP, Lufthansa, Siemens LLP, Yerlan Barlybayev, Kanat Bozumbayev, et les ambassades du Kazakhstan et des Etats Unis.

Wynton Marsalis décoré de la Légion d’Honneur

octobre 19, 2009

Presse-papiers-4Le célèbre trompettiste Wynton Marsalis recevra le 6 novembre la Légion d’Honneur au service culturel de l’ambassade de France à New York.

Habitué des scènes françaises, le trompettiste de renommée internationale, a déjà été gratifié du Prix Pulitzer in music et de neuf Grammy Awards.

Cette décoration intervient dans le cadre d’un profond renouveau de la présence culturelle française outre-atlantique, notamment avec des programmes phare comme les French culture Nights.

L’Hymne arménien sifflé lors du match Turquie-Arménie

octobre 14, 2009

Presse-papiers-7La problématique de l’hymne national sifflé lors de rencontre sportive, singulièrement de football, est une thématique de plus en plus fréquente de la scène internationale.

On a en mémoire les sifflets de la Marseillaise, et la question du délit « d’outrage à l’hymne national », ou encore – fait rarissime et nouveau – celui de l’hymne espagnol entre deux équipes nationales en présence du Roi.

Cette fois, c’est l’hymne national arménien qui a été copieusement sifflé, mercredi 14 octobre, à l’ouverture du match de footbal  Turquie-Arménie à Bursa, en Turquie, auquel assistaient les présidents des deux pays. Malgré la demande faite par le présentateur, des spectateurs turcs ont bruyamment sifflé l’hymne arménien, alors que des colombes avaient été lâchées au-dessus du stade en signe de paix. Cette rencontre de football constituait un événement hautement symbolique pour les deux pays, quatre jours après la signature d’accords de réconciliation à Zurich (Suisse).

Avant la rencontre, les deux présidents, Abdullah Gül et Serge Sarkissian, avaient eu un entretien « dans une atmosphère extrêmement positive », selon un diplomate turc. Cette visite de M. Sarkissian répondait à celle effectuée par M. Gül à Erevan en septembre 2008, pour le match aller. Lors de cette rencontre, M. Gül avait été lui aussi sifflé par le public.

La visite de M. Sarkissian en Turquie constitue une nouvelle étape dans la démarche historique de réconciliation menée par Ankara et Erevan, opposées depuis près d’un siècle sur la question des massacres d’Arméniens sous l’Empire ottoman (1915-1917), qui constituent un génocide pour l’Arménie, terme rejeté par les Turcs.

Sujet de France 24 sur cette question

Contrordre : Le New York Philamonic n’ira pas à Cuba !

octobre 3, 2009

Presse-papiers-36Finalement le projet inédit de concerts à Cuba par le New York Philarmonic tombe à l’eau.

Malgré le soutien de 150 patrons prêts à payer 10 000 dollars leur place, et la prise de position public du vice-président, les autorités américaines ont refusé d’assouplir l’embargo à destination de l’Ile.

Les généreux donateurs n’ont pas reçu de la part du département du Trésor américain l’autorisation de se rendre à Cuba, alors que cette permission avait été accordée pour la Corée du Nord en 2008.

« The orchestra had been granted a license to travel under the category of « professional performance, » explained the orchestra’s spokesman, Eric Latzky, but has not been able to receive permission to include its patrons in that license. « Without the support of this group, the trip can’t be financed, » Latzky said. « We are asking the Treasury Department to consider how it might be possible » for the Philharmonic to bring its donors with it to Cuba, he said. « We believe that the rules provide some leeway and that the group of essential supporters could be included in this license, and that’s what we’re asking the Department of Treasury to consider. » The orchestra had been making arrangements to perform two concerts in Havana since early July. » Source