Archive for novembre 2009

Deutschlandlied et Marseillaise

novembre 11, 2009

Presse-papiers-11Une première historique musicale ce 11 novembre 2009, l’hymne allemand et l’hymne français résonneront ensemble sous la voute de l’Arc de triomphe. L’hymne européen sera aussi chanté en français et en allemand alors que la version officielle ne comporte pas de texte.

Le bref reportage sur la répétition des chœurs de l’armée française de cette programmation historique n’est pas dénué d’intérêt.

Une occasion pour évoquer brièvement l’histoire de l’hymne allemand. Cet hymne officiel est le troisième couplet d’un chant écrit par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben (Fallersleben) en 1841 sur une partition de quatuor à cordes de Joseph Haydn (1797) .

En 1949, les paroles nationalistes du premier couplet historique ont été  remplacées par celles du troisième couplet, à ce propos, il y eut une dispute entre le chancelier Konrad Adenauer et le président Theodor Heuss qui préférait un nouvel hymne. En 1991, l’Allemagne réunifiée consacra officiellement le troisième couplet comme seules paroles autorisées pour l’exécution officielle de l’hymne. Chanter publiquement le premier couplet lors de réunions politiques est un signe clair d’appartenance à la droite radicale.

Auferstanden aus Ruinen, fut l’hymne national de la République démocratique allemande (RDA) de 1949 à 1991.

L’ONU réédite ‘Give peace a chance’ de Lennon

novembre 4, 2009

Presse-papiers-6Les fils du chanteur des Beatles John Lennon et sa veuve Yoko Ono ont offert de verser le produit des ventes de la réédition de la chanson « Give peace a chance » au Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix, a annoncé mardi le président de le Commission de consolidation de la paix (CCP), Heraldo Muñoz.

A l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la sortie de cette chanson, Yoko Ono et son groupe le Plastic Ono Band ont enregistré une nouvelle version de la chanson coécrite par elle-même et John Lennon en 1969 en signe de protestation contre la guerre du Viet Nam.

La chanson fut enregistrée à Montréal le 1er juin 1969, lors du fameux Bed-in tenu dans une chambre de l’hôtel Reine Elisabeth. Depuis sa parution, la chanson est devenue l’hymne pacifiste d’une génération, notamment le 15 octobre 1969, à Washington, quand elle fut chantée par près d’un demi-million de manifestants contre la guerre du Vietnam.

M. Muñoz a expliqué que le public pourrait acheter et télécharger « Give peace a chance » en exclusivité sur le site commercial d’Apple et que le produit de la vente ira directement au Fonds, et ce jusqu’au 31 décembre 2009, a-t-il précisé.

« Je suis ravi qu’une chanson si intimement liée à la paix donne un coup de projecteur sur les efforts de maintien de la paix de l’ONU et apporte un appui financier aux projets du CCP », a dit M. Muñoz.

Il a rendu hommage à Yoko Ono, « une amie de longue date de la paix dans le monde et des Nations Unies ». Il a indiqué que ce don, « dont il est difficile d’anticiper le montant », résultait de la volonté de la Commission de frapper à d’autres portes qu’à celle des États Membres pour mobiliser des fonds.

Depuis sa création en 2005, la CCP appuie la reconstruction et le développement de quatre pays sortant d’un conflit, la Sierra Leone, le Burundi, la République centrafricaine et la Guinée-Bissau. Le Fonds de consolidation de la paix, qui a déjà levé plus de 300 millions de dollars, apporte en outre une aide significative à 14 pays au total, dont le Kenya, Haïti, le Népal ou encore la Côte d’Ivoire.

M. Munoz a insisté sur la nécessité d’aider ces pays à prévenir la reprise du conflit, car « un pays post conflit sur trois dont est saisi le Conseil de sécurité replonge dans la guerre cinq ans après la signature d’un accord de paix ».

Selon lui, il est « essentiel » que des personnalités de l’envergure de Yoko Ono s’engagent pour attirer l’attention vers des pays en transition qui ne font plus les gros titres de la presse.

Source : Centre d’actualité de l’ONU