Country, Islam et diplomatie publique

Il y a un mois, le 23 avril, le bureau du porte-parole du département d’État américain annonçait la première tournée d’un artiste de country musulman au Moyen Orient. Kareem Salama, le nouvel ambassadeur culturel américain au Moyen Orient, vient en effet d’achever une tournée en Egypte, Maroc, Koweit, Bahrein, Syrie, « Jérusalem » et Jordanie. Le département d’État explique que dans le sillage du discours du Caire d’Obama, ses services s’emploient à promouvoir un jeune artiste musulman porteur de la culture américaine :

The Kareem Salama Tour is designed to bring to audiences in the Middle East a rising American musical talent, representative of America’s diversity of faith and heritage, who can serve as a bridge between Americans and the peoples of the Middle East. Funding for the tour is being provided by the State Department’s Bureau of Educational and Cultural Affairs and the Bureau of Near Eastern Affairs’ Office of Press and Public Diplomacy.

La machine de diplomatie publique a tourné à plein régime puisque cette tournée a bénéficié de la couverture des principaux network, dont CNN et ABC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :