Archive for the ‘Chine’ Category

L’hymne de l’expo universelle de Shanghai 2010 est un plagiat !

avril 25, 2010

Source : Aujourd’hui la Chine

Les organisateurs de Shanghai 2010 ont demandé a posteriori à une star de la pop japonaise d’utiliser l’une de ses chansons après que des internautes aient découvert de grandes ressemblances avec l’hymne de l’Exposition universelle.

Les organisateurs de Shanghai 2010, désireux de promouvoir l’Exposition universelle et de donner une bonne image de leur ville, n’ont pas lésiné sur les moyens. Sur le modèle de « Beijing welcomes you », l’hymne des J.O 2008, le clip de « Right here waiting for you 2010 », met en scène plusieurs grandes stars chinoises et de nombreux figurants devant les bâtiments emblématiques de l’Exposition. Jackie Chan, le chanteur cantonais Andy Lau et le héros du basket national Yao Ming, tous s’en donnent à cœur joie, reprenant la main sur le cœur cette chanson épique.

Mais après un lancement tonitruant, il n’aura pas fallu longtemps avant que des internautes attentifs fassent le parallèle avec « If you are still in», un hit de la japonaise Mayo Okamoto, daté de 1997. (Voir l’original)

Le buzz a alors commencé à monter sur les forums chinois et les médias japonais se sont également faits l’écho de l’affaire. En réponse, les organisateurs de l’Expo ont donc décidé samedi 17 avril, à presque deux semaines de l’inauguration, de suspendre « temporairement » l’utilisation de la chanson. Dans un communiqué, ils expliquent que « l’auteur de cette chanson a signé un contrat avec l’Exposition universelle, assurant que son travail ne transgressait pas le droit d’auteur d’une tierce partie ». « Nous nous occupons actuellement de cette affaire, et nous nous efforçons de la résoudre », a déclaré pour sa part le directeur adjoint du bureau de l’Exposition, M. Huang Jian, cité par le China Daily.

Ils ont en parallèle demandé à Mayo Okamoto la permission d’utiliser sa chanson, ce qu’elle a accepté, se disant « honorée d’avoir la chance de coopérer avec l’Expo de Shanghai, à laquelle le monde entier s’intéresse » rapporte Kyodo News.

Selon l’agence de presse japonaise, le secrétariat de l’Exposition reconnaît dans sa demande qu’il s’agit de plagiat. Les deux parties doivent prochainement discuter des détails de l’utilisation de la chanson.

Bob Dylan persona non grata à Pékin

avril 4, 2010

Le pape du protest song est tombé sur un os à Pékin. Le ministère de la culture de l’Empire du milieu n’a pas délivré d’autorisation officielle à quelques jours du concert qu’il s’apprêtait à donner le 8 avril à Pékin dans le cadre d’une tournée asiatique (Hong Kong, Taiwan, Japon, Corée du sud).

Le porte parole Taiwanais de la société de production Brokers Brothers Herald invoque le passé d’icône de la contreculture comme raison officieuse de l’annulation par les autorités chinoises. Un article du Guardian, rappelle le précédant de Björk qui avait proféré quelques slogans pro-tibétains lors d’un concert à Sanghai en mars 2008. Les chinois ont bonne mémoire, il était arrivé la même déconvenue à Oasis qui s’était vu informer fin février 2009 de l’annulation de leur prestation d’avril lors des festivités du 60ème anniversaire de la République populaire car douze ans auparavant, ils avaient eu la mauvaise idée de jouer lors d’un concert de soutien pour le Tibet.

Cette annulation aura raison de la suite de la tournée Never ending Tour en Asie. Espérons pour les européens, que la phase européenne de la tournée sera maintenue en juin 2010.

Hyper-concert pour la paix à Pékin en avril

janvier 17, 2010

Mise à jour 4 avril : report du concert pour la paix en octobre 2010

Le buzz commence à se répandre : Rick Garson un des principaux producteurs américains, entre autres du World Music Awards, annonce un concert pour la paix hors norme à Pékin le 17 avril prochain. L’affiche serait à la hauteur de l’évènement mondial avec la venue confirmée de Jimmy Page et de stars comme Beyoncé, Coldplay Green Day, Kanye West, ou encore Lady Gaga. Le mega-show se tiendrait dans le fameux stade national de Pékin en nid d’oiseau, sans doute plus douillet que les vastes espaces venteux de la place Tiananmen.

Les 50 000 tickets seraient gratuits mais les retombées des droits télévisuels sont d’ores et déjà annoncées comme faramineuses pour un évènement qui peut espérer dépasser le milliard de téléspectateurs.

Malgré les superlatifs déjà employés par la presse américaine, les autorités de Pékin, en terme de gigantisme en ont vu d’autres. Elles n’avaient pas hésité une seconde à annuler une tournée d’Oasis en 1997 pour suspicion de pro-tibétisme d’un des membres.

Rock Garson veut croire, sans doute avec raison, que les temps ont changé. En effet, la Chine a montré comment elle a su tirer les leçons des bénéfices de ce genre de manifestations en terme d’image.

« We’re doing it to raise global awareness of what good is coming out of China. [The government is] looking at this as the branding of the new China: red China going green. »

Le concept de Garson, chef d’œuvre de bons sentiments se résume à la formule : Peace = Green + No War + Water + Food + Health + Education, et s’accomode assez bien de la stratégie de soft power du régime chinois qui devient après les JO de Pékin de 2008, l’exposition universelle de Shanghaï un des principaux pôles de la culture globalisée du sport, de l’innovation et de l’entertainement.