Archive for the ‘Harmonia universalis’ Category

Le glas pour le climat

décembre 9, 2009

Alarm, Hope, Action

Après les charivari écologistes, une autre initiative sonore non moins intéressante se déroulera à l’occasion du sommet de Copenhague à travers le monde le 13 décembre.

Le conseil œcuménique des églises appelle les lieux de cultes du monde à sonner les cloches (le glas sans doute ?) au moment du « paroxysme » du sommet international le dimanche 13 décembre 15h. Et pas simplement une petite sonnerie, mais 350 coups en écho aux 350 particules par millions (ppm) de CO2, quantité limite pour l’atmosphère terrestre.

Nous espérons obtenir une chaîne de carillons et de prières s’étendant dans le temps depuis les Iles Fidji, dans le Pacifique Sud – là où la journée commence et où les effets des changements climatiques se font déjà ressentir aujourd’hui – jusqu’à l’Europe du Nord et à travers le reste du monde.

A cette occasion, rappelons que la symbolique de la cloche est extrêmement riche dans le temps et l’espace, notamment par son lien avec la géographie et la territorialité des sons. Instrument divin par excellence, la cloche fait en effet entendre la pureté naturelle du son en ce qu’il se rapporte à la fameuse harmonie universelle aristotélicienne. Sur cette signification religieuse Orient et Occident se rejoignent d’ailleurs en une parfaite… harmonie.

La capacité de fondre des cloches est souvent associée au pouvoir suprême en associant la maitrise du métal (L’Empereur chinois  Huángdì fait fondre douze cloches, vers l’an 2260 av. J.-C.) et celle de fabriquer des armes avec la fonction sacerdotale d’entrer en résonance avec le divin (Le grand prêtre Aaron portait, d’après la Bible, une tunique au bas de laquelle se balançaient des clochettes d’or).

Maitrise de la fonte des métaux et de la violence, fonction sacerdotale, maitrise du territoire physique et contrôle du temps, sont autant de fonctions anthropologiques symbolisées par cet instrument.

Gageons que cette sonnerie globale n’éloigne pas seulement la foudre divine mais sidère les délégués au sommet de Copenhague pour éviter l’apocalypse climatique tant annoncée !

Publicités