Archive for the ‘Sénégal’ Category

Le Sénégal, l’indépendance, la musique et l’oncle Sam

avril 29, 2010

Belle offensive de l’ambassade américaine à Dakar qui programme pour le 12 mai un concert gratuit pour « la paix, la tolérance et l’entente » avec le gotha des stars sénégalaises : Dug E-Tee et Didier Awadi du PBS, Titi, Ma Sané, Abdou Guité Seck, Youssou Ndour, Baaba Maal, Omar Pène, Pape Diouf, Mame Balla, Abou Thiouballo, Carlou D, la chorale de Julien Jouga, un groupe de musique islamique (Darou Salam), Dj Xuman, etc.

Pas moins de 60 000 tickets ont été distribués gratuitement, essentiellement dans les lycées et universités, pour remplir le stade Léopold Sédar Senghor et célébrer l’unité nationale  en mettant notamment en avant la diversité religieuse des artistes : « Ce sera la première fois qu’on associera, pour un concert, des rappeurs sénégalais, la chorale chrétienne de Julien Jouga et notre groupe de musique islamique », a ainsi souligné Papa Djimbira Sow, chanteur de la formation religieuse Nourou Salam.

Alors que les pays d’Afrique équatoriale fêtent cette année pour la plupart le cinquantenaire de leur indépendance, cette initiative américaine sur le territoire d’un fleuron de la francophonie est assez habile. D’ailleurs le communiqué de presse annonçant la conférence de presse, nous apprend que ce concert « at home » a été précédé de ceux déjà organisés et réussis au Skirball Center de l’Université de New York et au Cramton Auditorium à Howard University de Washington DC respectivement le 8 et le 12 avril dernier en faveur de la diaspora sénégalaise et de la jeunesse américaine.

Un pavé dans la sacro-sainte zone d’influence et un pied de nez à la diplomatie culturelle française un peu compassée et romantique de l’éminent ambassadeur-écrivain Jean-Christophe Rufin. Une simple visite sur le site de l’ambassade de France au Sénégal permet d’ailleurs de mesurer l’ampleur considérable de l’actualité culturelle d’un des postes les plus prestigieux de notre diplomatie !

Divertissement ou culture, pop « mainstream » ou decorum diplomatique, deux écoles, deux histoires et un cinquantenaire d’indépendance…